Décroissances

Sous la direction de François Jarrige et Hélène Tordjman

  • Paris, le passager clandestin, octobre 2023

Dans un monde marqué par le dérèglement climatique, le déclin de la biodiversité, l’accroissement des inégalités et le retour des pénuries, la “sobriété”, qui a remplacé les “croissance verte” et autres “développement durable” dans les discours de nos gouvernants, s’avère une bien piètre solution face à ces défis colossaux.

Largement soutenue par des ingénieurs, des scientifiques mais également par une opinion populaire de plus en plus large, la décroissance s’affirme peu à peu comme l’unique alternative réaliste à même de fonder une société respectueuse des équilibres écologiques et du vivant. Elle n’est ni une théorie ni un programme clé en main, mais une pensée plurielle, vivante et dynamique, née de la conscience aiguë des contradictions et impasses qui caractérisent nos modes de vie, nos infrastructures et nos imaginaires.

À travers les regards croisés de quatorze penseurs et penseuses de la décroissance – historien, économiste, philosophe, géographe, sociologue… –, l’objet de ce livre est d’explorer les principaux enjeux, questions et débats qui la traversent, tout en esquissant des pistes et perspectives vivifiantes pour l’avenir.

Historien, enseignant-chercheur à l’université de Bourgogne, François Jarrige s’intéresse depuis longtemps à l’histoire des pensées critiques et à la décroissance. Il a notamment publié Technocritiques (La découverte, 2014), La contamination du monde (Seuil, 2017) et Face à la puissance. Une histoire des énergies alternatives (La découverte, 2020). Économiste, enseignante-chercheuse à l’université Sorbonne Paris Nord, Hélène Tordjman s’intéresse aux chemins par lesquels l’économie modèle le vivant et à la décroissance. Elle a écrit La croissance verte contre la nature. Critique de l’écologie marchande (La découverte, 2021). Hélène Tordjman & François Jarrige dirigent ensemble la collection “précurseur·ses de la décroissance”.

Introduction et table des matières



Citer ce billet
ateliertransitions (2023, 2 novembre). Décroissances. Penser les transitions. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/utqb

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search