La ronde des bêtes. Le moteur animal et la fabrique de la modernité

François Jarrige

  • Paris, La Découverte, septembre 2023

Cet ouvrage, fruit d’une longue enquête, se propose de retracer l’histoire longue du moteur animal, de ses mutations et de sa contribution à la fabrique du monde moderne. Désormais oubliée, ou considérée comme une pratique périmée, la mobilisation des animaux tournant en rond pour produire de la force et actionner des appareils mécaniques a pourtant accompagné l’expansion de l’Europe, nourri l’extractivisme, offert un moteur bon marché aux premières usines comme aux paysans, avant d’inspirer les recherches contemporaines d’alternatives aux combustibles fossiles.Le travail des animaux offrait en effet une source d’énergie familière, flexible et bon marché, incarnant un “progrès avec prudence” alors que s’installaient l’Anthropocène et ses grands équipements.
L’exhumation de cette pratique, depuis ses premiers usages antiques jusqu’à son apogée au XIXe siècle, puis sa survie souterraine jusqu’à aujourd’hui, vient interroger la condition animale et les enjeux énergétiques en décalant les regards habituels. Explorer le rôle et les usages de l’animal prolétaire permet de penser l’évolution du statut des bêtes, mais aussi les liens qu’elles entretiennent avec les autres acteurs au travail.
Alors que les appels à décarboner et à sortir des énergies fossiles se multiplient, ce livre s’efforce de retrouver des modes de vies oubliés et de redonner à voir des collaborations entre humains et non-humains largement invisibilisées par les récits dominants.

Table des matières

Introduction. L’énergie animale à l’âge industriel, un continent englouti
Des bêtes au temps des machines ? Retrouver les manèges
Modernités du travail animal
Des pièces manquantes de l’industrialisation
1. L’invention des manèges
Moulins ” pompéiens ” et ” moulins à sang “
La sakkia et la longue persistance des usages hydrauliques
Les animaux, les débuts de l’extractivisme et l’essor des travaux souterrains
Diversification des usages et des fonctions à l’âge moderne
2. Aux sources animales de l’industrialisation
Des animaux et du charbon
Mines métalliques : des usages persistants
Carrières et chantiers
L’invention de l’usine : les animaux et la mécanisation des filatures
Imprimer grâce aux animaux
3. Un progrès avec prudence ?
Une énergie alternative ? Encourager les ” moulins économiques ” et portatifs
Moteur animal et subsistances
Une pratique répandue dans les huileries
Les animaux des brasseurs
Produire le sucre grâce aux bêtes
Aux origines de l’industrie chimique
Les animaux et les opérations métallurgiques
Les ” arts de la terre ” et les malaxeurs à manège
4. Les manèges et l’essor du machinisme agricole
Irriguer grâce aux bêtes
Les manèges des maraîchers et la modernité de la tradition au XIXe siècle
Battre les céréales au manège : inventions et circulations
Trépigneuses, tripotins et tapis roulants
Déserts et places fortes dans les campagnes
Tractoirs, barattes et hache-paille : faire tourner l’attirail agricole à la ” Belle Époque “……….
5. Des vies prolétaires. Le travail des animaux entre contraintes et nécessités
De l'” animal machine ” au prolétaire à quatre pattes
Choix des bêtes, approvisionnement et nourriture
Conduire et prendre soin des bêtes
La souffrance des animaux au travail, l’autre question sociale
Risques, concurrences et coopérations
Les animaux ” ont leur tête ” : régularité, autonomie et résistance au travail
6. À toute vapeur ! L’obsolescence des manèges
Les pires des moteurs ? Économie politique du cheval
Une pratique rétrograde, barbare et archaïque
L’antique baritel et l’imaginaire minier
Des ” objets de curiosité ” ? voitures hipprômiques, zooliques et horseboats
Le cheval-mort, le choix du feu et l’idéologie de la vapeur
7. Dans les marges de la modernité.
Des existences souterraines au XXe siècle
Grande Guerre, reconstruction et force animale
Persistances et résurgences dans les campagnes françaises
Face aux pénuries : les battages de la Seconde Guerre mondiale
Un moteur pour les Suds ? Animaux et développement agricole après 1945
8. Redécouvertes et héritages au temps des crises écologiques
Recenser, préserver et montrer les manèges
Des technologies douces ? Militer pour l’énergie animale
Technique appropriée et moteur animal dans les Suds
Conclusion. Présences d’une technique morte
Maintenir vivante une technique périmée
Des vies oubliées et négligées
Apories et avenir
Crédits iconographiques
Remerciements.



Citer ce billet
ateliertransitions (2023, 27 septembre). La ronde des bêtes. Le moteur animal et la fabrique de la modernité. Penser les transitions. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/utqa

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search